ABADLA LE GRAND GUIR

La plaine d’abadla, une de plus importantes contrées est encerclée par plusieurs chaînes montagneuses.Les forets constituent souvent, par leurs présences, un facteur essentiel de maintien de la fertilité et protégent l’Oued Guir contre l'érosi

08 juillet 2013

des réserves steppiques délimités pour location en paturage à Naama

Mercredi 26 juin 2013

Une surface de plus de 169.000 hectares de réserves steppiques a été délimitée par le Haut-commissariat au développement de la steppe (HCDS) à Naama pour sa location en pâturages aux éleveurs de la région, a-t-on appris mercredi auprès des services de cette institution.Consistant en 13 réserves steppiques et trois (3) autres pour développement des plantes fourragères, ces réserves ont été délimitées dans les territoires de six (6) communes de la wilaya, connues pour leur vocation pastorale et qui constituent également des lieux de prédilection des maquignons chevillards des populations nomades et des endroits de transhumance du cheptel, a indiqué le responsable de l’antenne du HCDS à Naama.Bouguarne Mohamed a expliqué également que ces régions pastorales, reconverties ces trois dernières années en réserves, ont enregistré à la faveur de la régénération du couvert végétal une augmentation "sensible" de la production fourragère oscillant de 30 unités à 150 unités par hectare à travers les lieux de pâturage de Khoy Essahel, commune d’El Kasdir, Enfikha, commune de Sfisifa, Djebel Himer, commune de Mograr et Zeboudja dans la commune de Lebiod.Lancée au mois de mai dernier, l’opération de location des aires de pacage sur ces réserves ayant connu une revivification des réserves a fait profiter à près de 260 éleveurs et maquignons-chevillards en quête d’aliment de bétail moyennant une somme oscillant de 1.000 DA à 2.000 DA l’hectare.M. Bouguarne a estimé que l’opération a donné lieu à l’encaissement, par le trésor public, des revenus supplémentaires estimés à plus de 4 millions DA.La wilaya de Nâama renferme une surface globale de réserves steppiques de plus de 500.000 hectares, structurées en 23 périmètres pastoraux répartis à travers 10 communes, en plus d’une surface de 13.676 hectares boisés en plantes pastorales, ayant permis la création de 198 emplois permanents versés dans la garde forestière et steppique.S’agissant du développement des cultures fourragères, une enveloppe de 15 millions DA a été consacrée cette année dans la wilaya de Naama pour revivifier le couvert végétal des réserves, assurer la fixation des éleveurs et améliorer leurs conditions de vie dans ces régions enclavées.

Le programme retenu, dans ce cadre en faveur de la wilaya de Naama, prévoit la mise en place de 456 kits solaires, dont 302 unités servant à équiper les tentes, le reste étant retenu en faveur des habitants des régions rurales.

Posté par BELAID Tahar à 19:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire