ABADLA LE GRAND GUIR

La plaine d’abadla, une de plus importantes contrées est encerclée par plusieurs chaînes montagneuses.Les forets constituent souvent, par leurs présences, un facteur essentiel de maintien de la fertilité et protégent l’Oued Guir contre l'érosi

30 juin 2013

la plaine d'abadla

Une synthèse du contenu de l'étude du BNEDER

                  20130418154934

1 : ETUDE DE REHABILITATION DES INFRASTRUCTURES

Mission 1 : Diagnostic :
Le diagnostic à pour objectif de rénover, réparer et revoir la conception de certains organes qui ne répondent plus aux exigences des exploitants aux conditions hydrauliques, organisationnelles, économiques et environnementales.

Cette mission consiste à réaliser un diagnostic pour les quatre réseaux basé d'une part sur un constat de terrain en comparaison avec l'étude de base du projet, et d'autre part sur les études récemment étables par différents organismes d'études et de recherches pour le compte du maitre de l'ouvrage.

Le BNEDER établira un constat et un bilan de la situation actuelle des différentes composantes du périmètre, et formulera un avis détaillé sur chaque organe constituant les quatre réseaux su-cités à savoir :

  • les vannes de prise et de vidange au niveau du barrage de reprise ;
  • Les canaux d'irrigation en béton et t en terre ;
  • Les vannes radiales ;
  • Les vannes murales ;
  • Les vannes glissières ;
  • Les vannes de prise ;
  • Les débitmètres ;
  • Les conduites en fibrociment ;
  • Les bornes californiennes ;
  • La vidange des conduites ;
  • Les regards de colature ;
  • Les passages busés ;
  • Les dalots ;
  • Les drains ;
  • Les pistes ;
  • Les brises vents.

Travaux de terrain :
Des sorties sur terrain ont été effectuées à l'effet de dresser un bilan sur l'état de tous les éléments physiques de chaque composante du périmètre d'irrigation. Toutes les informations peuvent être obtenues par enquête, sondage et observation.

Pour ce faire, des visites aux différentes exploitations ont été réalisées en présence des agriculteurs et de tous les services, et organismes qui ont travaillé pour le compte du périmètre.

Une liste complète de tous les ouvrages existant dans le périmètre du projet a été établie pour être certain de ce que tous les aspects de leurs fonctions dans le projet et de leur adéquation à celui-ci soient pleinement pris en considération. La liste comporte des renseignements tels que l'emplacement et l'état de chacun des drains, canaux d'irrigation et ouvrages. La fréquence des manœuvres est un élément important à considérer lorsqu'en estime le besoin de réhabilitation ou modernisation. Tous les aménagements connexes sur l'ensemble du projet, sont également identifiés et répertoriés.

La détermination de l'état de chaque tronçon est un élément clé pour décider d'un projet de réhabilitation et de modernisation. La première étape a consisté à faire une inspection visuelle de chaque ouvrage pour se rendre compte de son état et du niveau d'entretien dont il a bénéficié dans le passé. Cette inspection permet de révéler l'état de corrosion, les fuites, les fissures, l'obturation, et l'ensablement...etc.

Les dessins, livrets de bord, photographies et rapports d'inspection sont des aides utiles pour l'évaluation de l'état de conservation des ouvrages et autres éléments. Les registres d'exploitation et d'entretien sont examinés de près pour identifier tout aménagement qui aurait connu par le passé des problèmes d'exploitation ou d'entretien inhabituel. Ces documents aident également à identifier la fréquence d'obturation la durée pendant laquelle telle ou telle tronçon est restée hors service.

Mission 2 : schéma général d'aménagement:
A la lumière du diagnostic un schéma général de réhabilitation sera élaboré pour les quatre réseaux à savoir l'irrigation, le drainage, les pistes, et les brises vents tenant compte des contraintes :

  • Physiques qui affectent la gestion du périmètre ;
  • Technico-économiques qui définissent les travaux nécessaires sans pour autant affecter le prix du mètre cube actuel ;
  • Hydrauliques qui orientent la réhabilitation dans le cadre d'un système gravitaire à basse pression en gardant le système de distribution principale et secondaire (en bon état).

Mission 3 : Programme de réhabilitation :

  • 3-1 Projet d'exécution

Le processus général consiste à définir, en utilisant les informations sur le contexte historique et les évaluations diagnostiques, l'éventail des composantes à inclure dans un éventuel projet de réhabilitation. Il n'y a jamais de solution unique, mais en concertation avec tous les acteurs du projet (agriculteurs et organisme de gestion), le bureau d'étude formulera la solution (variante) qui fera l'unanimité.

En utilisant et en combinant les analyses précédemment décrites, les diagnostics et les objectifs définis dans leurs grandes lignes, on commencera par affecter des priorités aux composantes à prendre en considération dans la formulation du programme de réhabilitation. Les priorités seront accordées aux éléments en fonction de leur coût individuel et du degré d'amélioration que chacun d'eux est susceptible d'apporter au projet.

  • 3-2 Dossier d'appel d'offre
    • 3-2-1 Travaux

Suite au diagnostic, et après adoption de la variante de réhabilitation, le bureau d'études proposera le programme des travaux à réaliser pour la réhabilitation du périmètre et formulera un programme d'actions à court et terme.

Le but de cette troisième partie est de fournir les pièces dessinées, devis quantitatifs, bordereaux de prix et spécifications techniques permettant :

  • Au maitre de l'ouvrage de passer les marchés de travaux,
  • Aux entreprises chargées de la construction, d'élaborer immédiatement des programmes d'exécution.

Ces dossiers seront établis pour chaque tranche de lot de travaux et soumis au maitre de l'ouvrage pour approbation. La définition des lots est indicative et pourra être modifiée en fonction de la proposition du bureau d'études. Lot n°1 : barrage de dérivation :
Ce lot comprend le barrage de dérivation qui se trouve en très bon état à l'exception de l'appareillage hydromécanique de contrôle et de régulation (vannes de vidange, vannes de prise, etc.).

Lot n°2 : Réseau de distribution :
Ce lot comprendra : le canal magistral Ouest, les canaux secondaires, le réseau souterrain (conduites fibrociment), ainsi que les canaux en terre conduisant l'eau depuis les canaux (zone de recueil), ou les bornes (zone intensive), jusqu'aux têtes des parcelles. Les travaux de réhabilitation et modernisation ne peuvent en aucun cas faire l'objet de changements dans la conception du réseau principal et secondaire réalisé en béton armé et en conduite enterrées, par contre, pour le réseau tertiaire, nous estimons qu'il y'a possibilité de proposer une solution alternative avec une nouvelle conception.

Dans ce cas, ledit réseau fera l'objet d'une approche d'exécution et non de diagnostic (travaux topographique, note de calcul,…). A cet effet, le lot réseau de distribution sera composé de deux sous lots.

Sous lot n°2.1 : le réseau principal et celui du secondaire

      Ce sous lot de travaux englobe tous les canaux en béton armé, et les conduites enterrées acheminant l'eau entre le barrage de dérivation jusqu'aux secteurs d'irrigation.

Sous lot n°2.2 : le réseau tertiaire

      Ce sous lot de travaux englobe les conduites canaux en terres (rigoles), conduisant l'eau à partir du réseau principal et secondaire jusqu'aux têtes des parcelles. Dans ce cas le bureau d'étude présentera pour les deux sous lots :
      • Le tracé définitif des canaux principaux et secondaires, les conduites, ainsi que les canaux tertiaires jusqu'à la vanne glissière de la, parcelle sur plan au 1/10000eme;
      • Le dessin détaillé des ouvrages types et de tous les ouvrages spéciaux à l'échelle appropriée avec nomenclature et spécifications des équipements hydromécaniques.

Lot n°3 : assainissement (drainage) :

      Ce lot de travaux englobe la réhabilitation du réseau de drainage existant (curage, rééquilibrage, débroussaillement de la végétation...). Etant donné que le réseau de drainage actuel de la zone nord pose problème de conception, le bureau d'étude proposera un plan d'aménagement pour corriger les carences du réseau existant, le bureau d'étude procédera à la projection de nouveaux fossés afin d'améliorer le fonctionnement du réseau de drainage.



        Le bureau d'étude procédera à la réalisation des travaux topographiques (levés en bandes des fossés existants et projetés à l'échelle appropriée -1/1000 ou 1/200

ème-

        , ainsi que les levés de détails à l'échelle 1/5

ème-

      pour tous les ouvrages de franchissement existants et projetés. Sur la base de ces travaux le BNEDER déterminera les caractéristiques hydrauliques de chaque fossé de drainage.

Lot n°4 : Voies de communication et brise-vent :

      Ce dossier comprendra le tracé du réseau de pistes, amélioré sur le plan au 1/10 000ème, le profil en travers type des pistes, ainsi que le dessin de tous les ouvrages de franchissement ou de passage d'eau. Le tracé des brise-vents sera déterminé sur le même plan. On précisera également l'emprise et le type des brise-vents.



PHASE 2 : REHABILITATION et MODERNISATION DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

      Cette mission comporte une évaluation des ressources en eau et en sol, une étude foncière et le traitement de l'aspect socio organisationnel et institutionnel.


MISSION 1 : Enquête foncière :

      Sur la base des documents de base existants, des cartes satellites, le bureau d'études procédera à :
      • L'actualisation du plan parcellaire à l'échelle appropriée du périmètre indiquant les limites des d'exploitations agricoles, les chemins d'accès et de services, bâtiments, points d'eau, vergers, brise vent, ligne électrique,……….).
      • L'élaboration de l'état foncier en répertoriant pour chaque exploitation agricole, le nom de l''exploitant, le nombre et la superficie des parcelles, le type de cultures, les bâtiments et les infrastructures hydro agricoles (réseau d'irrigation et de drainage).


MISSION 2 : Etude agro pédologique :

      L'objectif de cette étude est de procéder à une classification des sols du périmètre,Il sera procédé à des vérifications de l'état et l'origine de la salinité des sols et définir les causes de l'excès d'eau au niveau du profil agricole.Il sera également procédé dans les zones critiques, ou ayant subi une évolution par rapport aux études existantes, à la réalisation de quelques profils de contrôle et à la vérification des caractéristiques hydrodynamiques des sols. (Les travaux de mesures hydrodynamiques seront à la charge du maitre de l'ouvrage).En se basant sur la prospection pédologique, les profils pédologiques, les analyses physicochimiques Le bureau d'étude établit une carte d'aptitude culturale ainsi qu'un programme de mise en valeur avec une carte des travaux à cours et à moyen terme.

MISSION 3 : Etude agro-socio-économique :
3.1. Situation de référence :

        Le bureau d'études effectuera une enquête agro-socio-économique par sondage destinée à actualiser et compléter l'information disponible dès le début des études, et sans attendre le résultat de l'enquête foncière détaillée mentionnée ci-dessus

     

        Les résultats seront utiles pour présenter une analyse complète de la situation agro-socio-économique de l'aire d'étude, en considérant notamment plusieurs paramètres (la population agricole, son âge et sa technicité, les cultures pratiquées avec les superficies, techniques d'irrigation, rendements, coûts de production, l'élevage, ses effectifs, les techniques d'élevage, rendements, coût de productions, l'équipement des exploitations avec les machines agricoles, les équipements d'irrigation et de drainage, l'emploi agricole et non agricole, le débouché des produits agricoles, l'approvisionnement en intrants, l'encadrement technique avec son volet formation agricole et vulgarisation ainsi que le cadre organisationnel, les problèmes rencontrés par les exploitants et leur souhait.


    3.2. Situation projetée :

        Dans une deuxième partie, en tenant compte des analyses précédentes déterminant les superficies à réaménager selon le bilan en eau et en sol, les productions nouvelles à préparer et la situation foncière, le bureau d'études présentera une perspective cohérente de développement du périmètre comprenant notamment :
        • l'aspect agricole (les assolements, techniques culturales et rendements proposés),
        • l'aspect hydraulique (les techniques d'irrigation, les besoins en eau et les méthodes de drainage recommandées),
        • l'aspect économique (les perspectives de débouchés et prix de commercialisation),
        • l'aspect social (organisation des irrigants, les besoins en main d'œuvre, formation).
        Le bureau d'études présentera des scénarios de développement des exploitations agricoles. Des modèles d'exploitation seront établis et analysées selon deux variantes (sans aménagement et avec aménagement) pour déterminer d'une manière comparative l'évolution du revenu, des besoins en main d'œuvre, en crédit et en approvisionnement de chaque exploitant.


    MISSION 4 : Exploitation, gestion et maintenance des infrastructures du périmètre :
    4.1. Consignes d'exploitation et de maintenance :

        Au titre de cette mission, le chargé d'études, élaborera un document relatif aux consignes d'exploitation, de fonctionnement, de maintenance et de renouvellement des infrastructures hydrauliques.

    4.1.1. Normes de conception :

        Les normes de conception fondamentales devront être rappelées sous une forme opérationnelle. Une attention particulière est à accorder aux rappels :
        • de l'état du foncier ;
        • du ou des plans de cultures ;
        • des besoins en eau (conditions d'évaluation, niveau de précipitations sollicitées, état de la RFU prise en considération ;
        • les caractéristiques fondamentales des matériaux et matériels ;
        • les tolérances en matière de contraintes et de charges ;
        • les conditions d'application des charges aux structures ;
        • les mesures de protection nécessaires pour :
          • la maintenance des équipements en état fonctionnement ;
          • les curages des réseaux d'irrigation (dispositif à mettre en œuvre pour assurer les curages périodiques) ;
          • les dispositifs de protection projetés et les points sensibles de ces dispositifs ;
          • les conditions d'évacuation des eaux superficielles nuisibles ;
          • les niveaux de pertes d'eau admissibles.

    4.1.2. Instructions d'exploitation et d'entretien :

        Sur la base des normes de conception énoncées, plus haut, le chargé d'études précisera entre autres :
        1. Les taux de remplissage et de vidange admissibles ;
        2. Les rythmes de manutention des vannes ;
        3. Les conditions d'inspection des drains, des ouvrages de génie civil et les dispositions à mettre en œuvre dans le cas où des anomalies seraient observées ;
        4. Les conditions d'évaluation de l'efficience des réseaux de drainage et des fossés d'assainissement ;
        5. Les niveaux et programmes annuels de maintenance des infrastructures hydrauliques et de desserte ;
        6. La périodicité et les modes de vérification des équipements hydromécaniques et électromécaniques ainsi que les programmes de leur renouvellement ;
        7. Les procédures de vérification des dispositifs de protection (passive ou active) des canalisations éventuellement des fondations des ouvrages.

    4.1.3. Instructions relatives aux emprises:

        Les documents et cartes relatifs aux emprises devront être préparés dans le double objectif de permettre :
        1. L'expropriation ou l'occupation temporaire des emprises ;
        2. La constitution du support foncier ou cadastral, les emprises expropriées sont à verser au domaine public hydraulique. Les zones occupées temporairement seront assujetties aux servitudes de passage et d'intervention en cas de détérioration des infrastructures.

    4.1.4. Instructions de mise en service des installations :

        Ces instructions doivent préciser les contrats, les préalables aux opérations de démarrage et l'évaluation qualitative et quantitative des insuffisances ainsi que les mesures à prendre pour y remédier. Les parties que le constructeur ou le fournisseur devra compéter seront indiquées (spécificités techniques, conditions normatives pour le ou les contrats…).

    4.1.5. Besoins initiaux en matériels, équipements de secours et fournitures de remplacement :

        Sur la base de l'organisation envisagée, des conditions de fonctionnement des installations et pour permettre une exploitation efficiente, le chargé d'études évaluera:
        1. Les moyens à mobiliser pour le fonctionnement, dès la remise au concessionnaire des infrastructures, ainsi que leur évolution ;
        2. Les matériaux et équipement de secours indispensables pour réduire les interruptions de l'irrigation à leur strict minimum ;
        3. Les moyens à mobiliser pour la maintenance et le dépannage.

    4.1.6. Besoins initiaux en personnel :

        La dotation initiale en personnel pour les premières années (2 à 3) doit être spécifiée en indiquant les programmes et méthodes de formation ainsi que le calendrier de recrutement.



        La formation et la mobilisation des effectifs avant la mise en exploitation du périmètre et lors des deux premières années sont considérer comme composantes de l'investissement et devront être prises en charge en tant que tels lors de l'évaluation économique.



        Les besoins en personnel, leur évolution, et les programmes de perfectionnement seront également définis en fonction de la montée en cadence du périmètre et du "vieillissement des équipements".



    MISSION 5 : Bilan des Eaux :
    5-1 Ressources en eau mobilisées :

        Tenant compte de la régularisation hydraulique du barrage (volume garanti, quotas alloués à l'irrigation, fréquence et intensité des défaillances), le bureau d'études fera une analyse critique tout en proposant d'autres alternatives pour l'alimentation du périmètre, entre autres le Barrage de ZEKAKAT, pour assurer à 80% l'eau au périmètre au début de chaque campagne agricole.

    5-2 Besoins en eau du périmètre :

        Une fois défini le plan de culture, l'assolement type, le bureau d'études procédera à l'estimation des besoins en eau au niveau des exploitations agricoles ainsi que pour tous le périmètre.Le débit global conditionnera la sectorisation du périmètre pour appliquer la rotation qui est d'ailleurs recommandée pour les zones arides ou l'eau est une denrée rare. La rotation par secteur est un moyen très efficace pour la lutte contre les pertes. D'une part et d'autre part la mobilisation efficace du personnel d'exploitation sur un espace réduit.



    Posté par BELAID Tahar à 11:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]

    Commentaires

      انشاء سهل جديد

      السلام عليكم وبعد
      انا اقترح إنشاء سهل جديد في المخرج الشمالي لمدينة العبادلة في تلك المساحة الشاسعة الموجود بين العبادلة و وادى السفاية على شمال الطريق رقم 06
      1 المساحة تساعد على انشاء سهل
      2 الاستفادة من سهل جديد ومترتاح
      3 توسيع الاراضي الزراعية في المنطة
      4 التحكم الجيد في النشاط الزراعي بعيدا عن القبليو
      5 اعطاء جمالية لمدخل المدينة

      Posté par عبد القادر, 28 octobre 2013 à 19:38
    • انشاء سهل جديد

      السلام عليكم وبعد
      انا اقترح إنشاء سهل جديد في المخرج الشمالي لمدينة العبادلة في تلك المساحة الشاسعة الموجود بين العبادلة و وادى السفاية على شمال الطريق رقم 06
      1 المساحة تساعد على انشاء سهل
      2 الاستفادة من سهل جديد ومترتاح
      3 توسيع الاراضي الزراعية في المنطة
      4 التحكم الجيد في النشاط الزراعي بعيدا عن القبليو
      5 اعطاء جمالية لمدخل المدينة

      Posté par عبد القادر, 28 octobre 2013 à 22:02
    • انشاء سهل جديد

      السلام عليكم وبعد
      انا اقترح إنشاء سهل جديد في المخرج الشمالي لمدينة العبادلة في تلك المساحة الشاسعة الموجود بين العبادلة و وادى السفاية على شمال الطريق رقم 06
      1 المساحة تساعد على انشاء سهل
      2 الاستفادة من سهل جديد ومترتاح
      3 توسيع الاراضي الزراعية في المنطة
      4 التحكم الجيد في النشاط الزراعي بعيدا عن القبليو
      5 اعطاء جمالية لمدخل المدينة

      Posté par عبد القادر, 28 octobre 2013 à 22:02

    Poster un commentaire