ABADLA LE GRAND GUIR

La plaine d’abadla, une de plus importantes contrées est encerclée par plusieurs chaînes montagneuses.Les forets constituent souvent, par leurs présences, un facteur essentiel de maintien de la fertilité et protégent l’Oued Guir contre l'érosi

22 juin 2013

LA PROTECTION DE L'ANIMAL ET DE LA NATURE ONT LES MEMES RESSORTS:LA PROTECTION DE LA VIE

 PORTRAIT : DOMINIQUE DUPONT Après avoir travaillé dans un réseau de protection de la nature et de l’environnement, Dominique Dupont a rejoint l’an dernier la Ligue Protectrice des Animaux (LPA), dont la section de Roubaix-Tourcoing a adhéré au collectif de l’Union.   Je suis d’accord avec Pierre Rabhi sur le fait que lesystème économique actuel ne répond plus aux besoinsdes humains. Il stimule des besoins artificiels, quisont de l’ordre du superflu. Il n’y a plus de limites et la natureest considérée comme un... [Lire la suite]
Posté par BELAID Tahar à 13:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2013

NOUS SOMMES JUSTE UNE PETITE MAILLE DANS LA CHAINE DU VIVANT

PORTRAIT : PIERRE DE SARIAC De l’enseignement à la Ferme aux Loisirs en passant par l’apiculture, Pierre De Sariac a un parcours très riche ! Avec en fil rouge la passion pour la nature et sa complexité.  Je suis natif de la région parisienne, j’ai fait des études de biologie avant d’enseigner dans une école horticole classique, tout en étant déjà sensibilisé à l’agriculture biologique. Puis j’ai bifurqué, je suis devenu apiculteur. Ma femme étant de Roubaix, je suis venu m’y installer et je me suis investi à la Ferme... [Lire la suite]
Posté par BELAID Tahar à 13:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2013

décroissance,terre et humanisme du sahra aux cévennnes

avec Pierre Rabhi Passionnée par l’éducation à l’environnement,Audrey Lemaître a travaillé durant dix ans à Angle349 à Roubaix avant de rejoindre le Syndicat des Pêcheurs de Roubaix, Tourcoing et ses cantons.    Ce que j’aime bien chez Pierre Rabhi, c’est cette idée de transmission des savoirs dans l’action.Chez les politiques, il y a beaucoup de parlotte. On a l’impression qu’ils ne savent pas où ils vont, qu’ils piochent des idées dans un chapeau.   D’une friche à une niche écologique Pierre Rabhi a su allier... [Lire la suite]
Posté par BELAID Tahar à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]