ABADLA LE GRAND GUIR

La plaine d’abadla, une de plus importantes contrées est encerclée par plusieurs chaînes montagneuses.Les forets constituent souvent, par leurs présences, un facteur essentiel de maintien de la fertilité et protégent l’Oued Guir contre l'érosi

19 mars 2013

JOUNEE DE L'ARBE MONDIALE

  JOURNEE MONDIALE DE L'ARBRE À SIDI-BEL-ABBÈS
«Une route verte sans accident de circulation»

Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 03 - 2013


La Journée mondiale de l'arbre correspondant au 21 mars, une journée jumelée cette fois avec les festivités du 19 Mars, a été célébrée avec faste dans la wilaya de Sidi-Bel-Abbès sous le thème «Une route verte sans accident de circulation».
Un événement organisé par la direction des forêts avec la collaboration de la Gendarmerie nationale, de la Sûreté nationale, de la Protection civile, de l'APC, des scouts, du Croissant- Rouge algérien et de la direction des travaux publics et auquel la zaouïa Tijania de Sidi-Bel-Abbès a tenu à participer pour marquer son centenaire. Les différents acteurs dans cette journée se sont, tôt dans la matinée de jeudi dernier, déployés sur plus 10 km sur la rocade nord pour planter 650 arbres palmiers, portant à un millier le total des plants mis en terre jusqu'au 21 mars de cette année. La rocade nord a aussi été égayée par le laurier rose. Sidi-Bel-Abbès est parvenue à enregistrer un score appréciable avec le reboisement de 3 500 ha en pin d'Alep, entre 2008 et le 21 mars 2013, qui a touché le sud de la wilaya, notamment la région de Tafessour, Taourira, Ras El- Ma, Teghlinet, Mezaourou et la forêt d'El-Merd dans la localité de Belarbi. La plantation pastorale, quant à elle, a concerné la région steppique de Bir El- Hammam sur une entendue de 150 ha. Il convient de souligner que le parc forestier de la wilaya de Sidi- Bel-Abbès a subi de graves préjudices durant ces deux dernières décennies, accusant un déficit important de 15 000 ha d'arbres de différentes espèces dévastés par des incendies. A rappeler aussi que Sidi- Bel-Abbès a vécu des tempêtes et des vents violents au début de ce mois qui ont fortement nui à son parc forestier avec l'arrachage de plus d'un millier d'arbres de toutes espèces, pin d'alep, eucalyptus, cyprès, caroubier, peuplier, faux poivriers et casuriena. Après le passage de la tornade, la capitale de la Mekerra s'est réveillée sur un spectacle de désolation avec des centaines et des centaines d'arbres gisant par terre. La dévastation la plus importante a été enregistrée au niveau du site du lac Sidi Mohamed Benali qui à lui seul a perdu plus de 140 arbres qui offraient beaucoup d'ombrage aux nombreux visiteurs. Face à ces préjudices subis par ses forêts et ses sites, véritables poumons, la direction des forêts s'acharne à déployer plus d'efforts et mène régulièrement de vastes opérations de reboisement dont la dernière date de la semaine passée.

Posté par BELAID Tahar à 15:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire